• Lorsqu'une femme passe devant un objet miroitant, curieusement, son regard s'attarde sur son image. Ce geste est un réflexe inoffensif, je vous l'accorde, cependant l'apparence ne doit  devenir une obsession. Cela sous-entend-il que nous devons nous enlaidir ? Certes non ! Chacun veut  aimer l’image que le miroir projette de lui. Eclaircissez votre teint, donner du couleur à vos ongles et vos lèvres, revêtez des habits qui mettent en valeur vos contours, mettez à vos pieds des chaussures qui vous donneront l'impression de voler.

     

    Comment être belle.

    Un brin de bonté:

    Pour être belle, voici un ingrédient secret : la bonté. Cet ingrédient est l'essence de toute beauté. La plus belle femme du monde, si elle est démunie de gentillesse, verra son charme tomber comme de la poussière aux yeux de tous. De ce fait, que votre beauté extérieure ne soit pas ternie par une laideur intérieure. Cette laideur-là rendrait votre visage méprisable. Or, une femme aimable, sera toujours agréable à la vue, qu’importent ses défauts physiques. Gardez alors en tête que la vrai beauté c'est celle du cœur.

     

    Comment être belle.

    Une pincé de conviction: 

     

    Vous êtes belle dès l'instant où vous vous sentez belle. Une conviction inébranlable en soi se manifeste à l'extérieur et gagne tous ceux qui nous entourent. Cessez alors de citer vos défauts ! Ne tombez pas dans l'excès du "m'as-tu-vu" au risque d'être ridicule. Comprenez ceci : pour que tout le monde soit gagné par votre beauté vous devez tout d'abord être convaincu que vous êtes belle. Et vous l'êtes.

    Comment être belle.

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Hégémonie linguistique à Madagascar

    Sept poètes français se dressent contre la domination latine

    Au XVIème siècle,  un groupe de sept écrivains, nommé la Pléiade, s’était donné pour mission de rendre la langue française illustre. En effet, le latin s’imposait alors  comme la langue administrative, la langue ecclésiastique et la langue des élites intellectuelles de l’époque. Ces hommes de lettres finirent par remporter la bataille ; En 1539, François Ier  signe une ordonnance : le français devient la langue officielle de l’administration et du droit. S’ensuit alors, une profusion de littérature richissime : des œuvres littéraires, des ouvrages scientifique, historique et philosophique…qui secouèrent les pensées, modifièrent les mentalités et engendrèrent des révolutions. La langue française s’illustre tant et si bien qu’elle est désormais parlée par 275  millions de personnes dans le monde (en 2014).Mais malgré ses succès, une menace la  guette ; selon Alfred Gilder :« jadis universelle, le français passe pour une langue morte, à force que s’intensifie l’abus de termes « anglo-ricains », impropre et disgracieux »1.  Au XXIème siècle, il est évident que la France mène une bataille culturelle pour garder la pureté et la notoriété de sa langue devant l’hégémonie de l’anglais américain. Entre-temps, de l’autre côté des mers, à Madagascar, pays souverain et indépendant, la France promeut la francophonie.

    Hégémonie linguistique à Madagascar

    L’illustre langue française en face de la malgachitude3

    La civilisation française est étroitement liée à celle de Madagascar par un lien historique. Après la colonisation, l’impérialisme français s’insinue sournoisement. Certains Malgaches le dénoncent ; mais pour comprendre la situation linguistique actuelle de  la grande île, il nous faut tout d’abord identifier le statut du français à Madagascar. Le français est la langue d’enseignement et d’apprentissage, c’est également la langue administrative. Par ailleurs, on remarque une prolifération des écoles d’expression française dans toute l’île. Hégémonie linguistique à MadagascarLa jeunesse actuelle en pâtit et  parle : soit totalement en français, soit un mélange de français-malgache, soit un malgache orale et argotique. « Autant dire que nous ne savons plus notre langue et qu’à force d’apprendre celle des autres peuples, nous avons laissé la nôtre vieillir et se dessécher»2. Or, la langue c’est le véhicule de toute une culture, c’est identité de toute une nation. A ce rythme plus qu’inquiétant, la jeunesse malgache risque d’être acculturé...Qui mettrons-nous sur le banc des coupables? La colonisation? La francophonie?....Que Madagascar se regarde dans la glace : une prise de conscience s’impose. «Optant pour la langue du plus fort, nous répudions la nôtre, comme s’il s’agissait d’une langue de rustauds déclassés pour cause de dialecte honteux »4. Or la langue de DOX n’est-elle pas aussi belle que la langue de Molière, de Shakespeare, de Goethe?Selon Michelet « La langue est la représentation fidèle du génie des peuples, l’expression de leur caractère, ….. » Madagascar ne manque pas de génie, ni d’originalité. Il est temps que le peuple redore le blason de sa langue ; Car, comme le dit si bien le dicton hongrois,c’est dans la langue que vit la nation.

    1 Et si l’on parlait français, Alfred Gilder, Le Cherche Midi éditeur, collection Document, 1993

    2Esthétique de la Langue française, Rémy de Gourmont, 1899

    3 « Malgachitude » est un terme utilisé en littérature francophone pour désigner la mise en valeur de la culture malgache. Ce terme est inspiré du terme « négritude » employé par Césaire dans son poème intitulé « Ma Négritude » (Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, 1939).

    4Et si l’on parlait français , Alfred Gilder, Le Cherche Midi éditeur, collection Document, 1993

    Hégémonie linguistique à Madagascar

     

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LE CHAT : UN GUERRIER AFFECTUEUX

     

    Je n'aime pas les chats. Les poils de ces animaux s'accrochent au tissu, ce qui donne à l'habit une apparente saleté. De plus,  Ils font des dégâts dans toute la maison…. J’ajouterais même que  les chats, que j'ai connus dans ma courte vie, ont été d'un manque de savoir vivre sans égale ! J’en suis venu jusqu'à être réticente à recueillir tout animale. Malgré mon dégout en leur faveur, Je reconnais pourtant  à ces boules de poils certains mérites.

    LE CHAT : FÉROCE GUERRIER

     

    ·         Chat gendarme champêtre:

    Mon aversion pour les chats est grande, mais ma haine pour les rats la dépasse plus encore. Je me souviens de mon grand-oncle qui venait cherchait de l’aide financières auprès de la famille citadine car les rats lui avaient pillé ses réserves. Tous le savent: ils détruisent les plantations et pioche dans les réserves de nourriture. L'illustre agent des forces de l’ordre,le sergent « chat »,  est la seule autorité compétente, qui puisse  freiner les ardeurs de ces voleurs téméraires.

    ·         Un chasseur de bêtes nuisibles :

    Au Moyen Age, durant la guerre de cent ans, quelle maladie a sévi en France ? Bravo, vous avez trouvé : la peste. Une autre question : quel animal est le vecteur des puces qui transmettent cette maladie ?Eh oui ! Les rats !Heureusement ces soldats nuisibles ont une ennemie naturelle majeure : le chat. L’armée de rongeurs tremble au son du fameux « miaouuuuh » cri de guerre par excellence du guerrier félin.

    ·         Protecteurs des orteils :

    Par ailleurs, peu de gens le savent, mais ces infâmes rongeurs ont aussi un penchant secret pour les pieds humains. J’en suis témoin. A une période financière sombre de mon enfance, nous vivions dans une pièce restreinte et mal entretenue. J’ai été réveillé au beau milieu de la nuit par une douleur insupportable au niveau de mes pieds. C'était un rat qui se délectait de mon orteil. Depuis,certes je hais les chats, mais j'abhorre plus encore leurs ennemies naturelles rongeuses. Omnivores, ils mangent  tout ce qui leur tombe sous la dent. Heureusement que les félins sont là pour arrêter les dérives de ces  semi-cannibales.

     

    Rat ou chat : S’il faut choisir entre les deux, je me tournerais vers mon ami félin. Je le salue pour ses millénaires de service rendu à l'humanité entière. Ses chasses infatigables contre son  ennemie naturelle nous ont préservés de bien des malheurs. 

     

    UN AMI AFFECTUEUX :

    Il y a quelques années, je visitais une tante. Elle avait un chat, ses soins envers la bête se résumaient uniquement à lui fournir de la nourriture. Elle ne l’avait adopté que pour des raisons esthétiques et décoratives pour sa maison.  Le pauvre animale, encore chattons était très aigrie, et perdait sa beauté,sa croissance même était altérée. Je me suis surprise à le prendre en pitié. Avançant ma main avec hésitation, je caressais son dos. Touché par ce geste, la petite boule chaton ne me quittait plus d’une semelle et me câlinait affectueusement. Ce jour-là j’avais compris une chose. Plus que de nourriture, ils ont besoin d’amour. De leur côté, les chats  ont beaucoup d’amour à donner.  Je comprends désormais pourquoi les personnes seules les adoptent. Des liens d’amitié exceptionnels qui se créent entre le chat et son maître.Cela me donne presque envie d’en avoir un. :’(

    Ne vous méprenez pas, mon mépris pour le félin n'a nullement diminué, elle  s'est seulement  heurté à quelques concessions. Mais bon, le monde entier n’est rempli de personne différent avec des avis divergents. Je n’aime pas les chats, c’est mon point de vu. Votre point de vu n’est pas obliger de converger avec la mienne. Cantonner dans la bulle de mes opinions, j’aimerais –je l’avoue-en sortir.  Je voudrais comprendre, je suis curieuse de savoir : pourquoi certaine personne sont si en clin à d’adopter un animale ?

     

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La déferlante vague coréenne : HallyuWave

    HallyuWave : porte de sortie de crise

    Il y a de cela quelques années, la guerre laisse la Corée du sud dans une situation économique déplorable. Ses deux voisins imposants : le Japon, une puissance culturelle et économique ainsi que la Chine, un géant géographique et commercial accaparaient le marché. Pour redresser son économie, la Corée a entrepris une stratégie commerciale basée sur la valorisation du produit culturel. Deux arts majeurs furent alors avancés au premier plan : le septième art c’est-à-dire les films et les séries (communément appelé « Drama ») mais aussi la musique Kpop. Cette stratégie fut si effective que la vague coréenne (HallyuWave)  submerge en ce jour tous les continents.

    Drama et kpop : véhicules culturels et ressources économiques lucratives

    Le développement des moyens de communication, notamment l’internet, a propagé la culture coréenne comme une trainée de poudre au-delà de ses frontières. En raison de son importance économique pour la nation, Drama et Kpop sont sous l’œil attentif du ministère de la culture.

    Les Drama : au service de la vague

    Le travail combiné des scénaristes, acteurs, producteurs, cascadeurs, ingénieurs … a donné lieu à des chefs-d’œuvre exceptionnels de par leurs histoirescaptivantes ou leurs décors exceptionnels. C’est le cas de Winter Sonata qui a déclenché un engouement sans précédent au Japon, et plus récemmentEmpressKi  qui a fait exploser les taux d’audience.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Drama-mania ne tardent pas à être conquis par la « Dolce Vita » coréenne de sorte que les lieux de tournage qui ont servis de décor à de célèbres Drama sont les lieux de destination par excellence des touristes.En effet, les places où ont été tourné Winter Sonata  accueillent chaque année de nombreux visiteurs. Dans ces Dramasont, par ailleurs, intégrées des publicités de plusieurs marques coréennes. Dans le fameux The Heirs, par exemple, qu’importe la situation financière des personnages, ilsont en leurspossessions un smartphone derniers cri qui a fait saliver plus d’un.

    Lakpop : canal du HallyuWave

    Le kpop (ou musique populaire coréenne) mélange la culture occidentale et coréenne. Des groupes de petit beau gosse à l'allure d’androgyne, qui bouge comme Michael Jackson, et chante comme des princes font hurler toute une foule de fan dans le monde par un cri d'amour courant " oppa"! Aprèsunrecrutement très strict, et ceci passe sous silence, les chanteurs doivent souventpasser par une chirurgie esthétique pour la correction de ses défauts faciaux : la beauté est la clé du succès si l'on veut percer à l'écran. Ne vous étonnez donc pas si les idoles sont aussi magnifiques. S'ensuit une formation intensif,presque militaire, chorégraphie et voix doivent être irréprochable. Vous pouvez applaudir la perfection de la prestation de vos « oppa », il leur a fallu un long chemin parsemé d'épreuve pour gagner le droit de se dresser sur cette scène, et d'être  l'ambassadeur artistique de sa nation. Il en résulte quela qualité de leur musique est telle que plusieurs fans vont jusqu’à apprendre la langue coréenne pour comprendre les paroles. Plusieurs idoles sont par ailleurs les représentants de grandes marques coréennesdont les produits sont fortement prisés par les fans de Kpop.

     

     

     

     

     

     

     

     

    by Aina Razafy

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Pourquoi suivre la mode ?

    Qui n’a jamais flashé sur un « bad boy » ténébreux en blouson cuir ? ou d’un punkiste , look emo, les cheveux hérissés d’un surplus de gel ?Qui n’a jamais craqué pour une femme fatale à la décolleté profond ou une « cute girl » en mini jupette ? La jeunesse entretient son apparence avec soin. Pourquoi? Le facteur « je veux plaire » est en cause. Dans « les jeux de l’amour », un look « à tomber par terre » est de rigueur si on veut assurer.

    La mode, un phénomène sociale de  grande ampleur

    Maslow, un psychologue américain, a analysé les besoins de l’homme, il a identifié entre autres, le besoin d’appartenance. La mode est une réponse à ce besoin. En effet, on s’identifie à la masse et on suit les nouvelles tendances pour éviter d’être marginalisé. Or, la mode et ses impératifs sont couteux. Les « fashions victime », se pliant aux exigences de cette tendance générale, en payent un prix fort onéreux.

     

    La mode, un phénomène sociale de  grande ampleur

     

    La mode et la société                                                        

    Mais qu’est-ce que mode et quels sont les domaines concernés ? La mode est une tendance généralisée en matière d’habillement, de coiffure, de bijoux, de maquillage… Mais se limite-t-elle alors dans le domaine de l’esthétique ? certes, non ! Elle étend son influence dans l’architecture, le transport (voiture de sport, yacht …), la musique (les nouveaux hits à la mode…), l’électronique… La mode est, de ce fait, une référence attestée par le plus grand nombre et suivie par la masse. Mais une question se pose : qui décide de ces références et qui promulgue les nouveautés ? Cette tendance, si imposante, est indubitablement imposée. Le pouvoir de suggestion des magazines, de la télévision, de la publicité…. Comme le chant envoûtant des sirènes, le pouvoir hypnotique des médias tend à asseoir sa volonté sur une masse parfois naïve, notamment sur la jeunesse.

     

    La mode, un phénomène sociale de  grande ampleur

     La mode et ses dérives

    Face à une tendance couteuse, ceux qui n’ont pas les moyens financiers souffrent d’un profond malaise qui tourne parfois au complexe. Les soins de l'apparence accaparent si bien la société qu’elle perd de vue l’essentielle : le « paraître » passe avant l’ « être ». Le  « je » est d’abord ce que je veux que l’autre voie en moi, le « je » devient un être construit de toutes pièces. L’intelligence, la morale, le cœur sont  relégués au second plan. Dans le but de se démarquer, la chanteuse Lady gaga est allée jusqu’à revêtir une curieuse robe de viande. Joséphine, le grand amour de Napoléon, était d’une coquetterie sans bornes, elle portait une robe légère par un froid glacial pour accueillir ses invités. Elle mourut quelques jours plus tard d’une maladie pulmonaire.

    La mode, un phénomène sociale de  grande ampleur

    En effet, nous sommes membres de cette société ; cependant, il convient de ne pas agir en mouton de Panurge. La mode est un phénomène qu’on PEUT suivre et non un maître  qu'on DOIT servir. Une attitude réfléchie doit être adoptée. Entretenez votre beauté intérieure, développez un style personnel, éviter la démesure.

     

    par Aina Razafy

     

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique